Emmanuel Macron, disrupteur du marché politique (Les Echos)

0

Si on lisait la politique avec les lunettes de l’économiste, on y verrait un marché sur lequel des offreurs – organisés en partis – proposent à une clientèle – les électeurs – un produit dénommé « programme “, qu’ils peuvent acheter en insérant un bulletin de vote dans l’urne. Sur ce marché, les offreurs tentent de se différencier les uns des autres par leurs propositions de réforme. Le marché politique présente par ailleurs de fortes barrières à l’entrée, liées notamment à la notoriété : c’est un oligopole, au sein duquel quelques offreurs – le Parti socialiste, Les Républicains, le Front national – structurent le jeu concurrentiel autour de thématiques récurrentes comme la sécurité ou l’emploi. Dit en d’autres termes, les grands partis installés procèdent par « innovation incrémentale “, en améliorant le fonds de commerce de leurs idées. Jusqu’au jour où arrive sur le marché…. un disrupteur. En économie, il porte le nom d’Uber, d’Airbnb, de BlaBlaCar ou d’easyJet. En politique, il pourrait bien s’appeler demain Emmanuel Macron.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here