Urbanisme commercial : à qui profite le statu quo ?

0

A l’heure où le Parlement examine le projet de Loi de modernisation de l’économie, penchons-nous sur l’une de ses mesures phare, qui suscite scepticisme chez nombre de députés et activisme de la part des lobbies : la réforme de l’urbanisme commercial.

De quoi s’agit-il au juste ? En France, l’ouverture d’un magasin de plus de 300 m² est soumise depuis 1996 à autorisation préalable, délivrée par une Commission dénommée CDEC. Cette réglementation part d’une intention louable : contrôler l’implantation de nouveaux magasins, pour mieux protéger le petit commerce d’un développement anarchique de la grande distribution. En réalité, cette mesure d’apparence anodine s’est révélée particulièrement néfaste pour la concurrence et le pouvoir d’achat des Français, sans pour autant enrayer le déclin du commerce de proximité.

Pour lire la suite, cliquer sur Telos-eu.com

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here