La politique de la concurrence : un instrument au service de la croissance et de l’emploi (Concurrences)

0

Pouvez-vous nous rappeler votre parcours professionnel et universitaire ?

Tout en menant des études d’histoire à l’Ecole Normale Supérieure (Saint Cloud), j’ai découvert les oeuvres de grands économistes, au premier rang desquels Smith, Hayek, Keynes, Schumpeter et d’auteurs plus contemporains comme Kirzner, Stigler ou Becker. Ce premier contact avec l’économie, par les textes, m’a littéralement fasciné : j’avais le sentiment que cette discipline parvenait, au travers du principe de rationalité des agents, à donner sens à l’apparent chaos qui anime les économies de marché. Ce qui semblait relever du désordre obéissait en réalité à des forces profondes et bien identi ées: l’innovation, principal moteur de la croissance ; l’entrepreneur, acteur principal du changement; la concurrence, terreau fertile pour l’innovation et la créativité. Je crois que ces idées, pourtant anciennes, n’ont jamais été autant d’actualité pour un pays comme la France : après avoir opéré notre rattrapage durant les “Trente Glorieuses”, fondées pour l’essentiel sur la diffusion de technologies et de “business model” existants, nous nous trouvons depuis les années 1980 dans une nouvelle con guration, celle d’un pays situé à la frontière de la connaissance ; l’enjeu aujourd’hui pour la France est de mettre en place un modèle économique et social qui favorise l’initiative, la créativité, la qualité, l’innovation, à tous les niveaux et sous toutes ses formes.  Lire la suite ICI

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here