Pour profiter de la mondialisation, la France doit monter en gamme (Les Echos)

0

Rarement élection présidentielle n’aura été à ce point focalisée sur la question de la mondialisation. Marine Le Pen en a même fait une ligne de fracture politique, entre les tenants d’un supposé « patriotisme économique » et les partisans d’une mondialisation « ultralibérale ». Entre l’ouvrier non qualifié du Nord, dont l’usine a fermé, victime de la concurrence des pays à bas coût et l’ingénieur de Toulouse, qui profite à plein de la mondialisation en vendant des Airbus à la Chine.

Pour lire la suite, cliquer sur Les Echos.fr

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here